Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Juste Les Mots !

  • : Juste les mots.. Maux
  • Juste les mots.. Maux
  • : Mots & Maux
  • Contact

www.lacourtisane.net1

Recherche ?

30 juin 2016 4 30 /06 /juin /2016 01:10

À l'orée du bois touffu, une silhouette déambulait en marchant lentement le long d'un fossé à l'odeur âcre.

Avec cette allure chaloupée par ses fins talons de cuir noir qui s'enfonçaient inlassablement à chaque pas dans la terre humide et compacte... elle rêvait en fashion victime, de la prochaine dépense vestimentaire.

Malgré de petites foulées, la fente de sa  jupe s’entrebâillait sur le côté de sa hanche gracieuse, laissant ainsi apercevoir le haut de son bas de fines mailles chair.

Soudain...

Elle se pencha.

Releva son genou. Sa fine main vernie glissa brusquement. 

Dans une descente vive... à mi- cuisses. Elle arracha, empalée en son centre par son talon...

une touffe d'herbe !

Repost 0
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 03:29

En cette journée d’été, la chaleur pointait son nez à en brûler le sol. Des vapeurs odorantes s’élevaient dans les airs moites.

 

Entre les deux monts du décolleté de la jeune femme, glissa le long de sa peau hâlée, une perle de sueur. Elle s’écrasa sur un nombril visible et ornementé par un piercing de strass que des rayons du soleil éclairaient en diffusant des flashes de lumière à la moindre ondulation du ventre.

 

Son allure était si vive que ses cheveux voguaient au fil des mouvements, sa blondeur moirée attirait les regards masculins et des sourires prédateurs...

 

Sûre d'elle, de son impact environnemental, ses pas s'allongeaient forçant le mouvement et l'allure. Ses seins se balançaient en cadence. Ce rythme descendait jusqu'à sa croupe callipyge activant ses calices. Cette vénus aux fesses activement syncopées offrait une image irréelle et flottante dans la lumière.

 

On s'enivrait de son odeur, son parfum inexistant mais si présent, le parfum de la... sensualité.  Un sourire d'une blancheur extrême sur des lèvres rouges sang contribuait à en renforcer des envies primitives !

 

Tout à coup, la déesse se raidit.

Son corps se pétrifia. Elle chuta sur la chaussée. Les regards se figèrent. Et en plein milieu, là où circulent les bus, un objet. Un objet de fétichisme...

 

Une chaussure, le talon collé dans l'...

 

asphalte !

Repost 0
31 décembre 2002 2 31 /12 /décembre /2002 01:08

Le calme plat envahissait le quartier bordelais de Bacalan. Les hautes grilles rouillées des docks se refermaient sur les quais bordant la Garonne.

Au loin, un bruit inhabituel de cornes de brume en cette jeune matinée d'automne, faisait penser à un vieux film américain des années 50. Une légère brise soulevait quelques feuilles rougies par l'air du temps. 

L'homme jetait des regards désabusés sur le minuscule tissu qui surplombait des jambes fines et maigrichonnes emboutées par des escarpins d'une hauteur vertigineuse.

Un froissement se fit entendre par un plaquage de tissu. Une main d'homme et baguée s'abattit fermement sur une jupe de mousseline qui s'était relevée. 

Mais la  violence de l'impact renversa la jeune femme.

Elle glissa le long du trottoir. Et...
brisa dans un bruit d’os, un de ses immenses talons...
perforant ainsi le…

bitume.

Repost 0
3 juillet 2002 3 03 /07 /juillet /2002 01:09

Un soir d'hiver humide tombait sur Tower Bridge. De superbes jambes bien dessinées et gainées de soie noire, avançaient à vive allure. 

De petits clik-clik résonnaient en cadence sur les pavés gras. Le battement sourd du sac Vuitton sur la hanche se répercutait dans la nuit sombre et fraîche.

Un rythme... un tempo ressortait de ces sons, animant la rue quasi-déserte.

Tout à coup...

Elle disparût de ma vue. Une vision brusque et pourtant au... râââlentiiii.

Cette beauté arrogante, les mains en avant, plaquait le trottoir de pavés. Là, dans son ensemble très BCBG, elle faisait des " pompes très suggestives " en désordre et en hurlant.

Un de ses pieds avait pris une forme étrange.... son ombre, une figuration d'un cheval sensuellement cambré... mais il était toujours dans l'escarpin aux bouts de métal. Par contre, son talon en son bout, remplissait le trou...

d'une bouche d'égout !


Repost 0